La maladie d'ALZHEIMER

LA MALADIE D'ALZHEIMER

La maladie d’Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative, c'est-à-dire que les neurones dégénèrent et meurent.

Décrite pour la première fois il y a à peine plus de 100 ans par Aloïs Alzheimer, la maladie se caractérise par la perte progressive de la mémoire, des fonctions cognitives et s'accompagne de troubles du comportement.

Les troubles liés à la maladie évoluent et s'aggravent progressivement au cours du temps.

Dans les premières phases, la perte de mémoire, les facultés de jugement et de raisonnement se détériorent.

La mémoire immédiate et le fonctionnement mental sont d’abord affectés, puis surviennent une altération du langage, une difficulté à effectuer des gestes élaborés, des troubles de l’orientation dans le temps et l’espace, une impossibilité à reconnaître des personnes proches (conjoint, famille, ami…).

Par ailleurs, l'humeur, le comportement, ainsi que la faculté à se concentrer se dégradent.
Même si l'évolution diffère d'un patient à l'autre, la maladie finit par avoir un impact très important sur l’état général. S'il n'existe pas encore de traitement curatif, la prise en charge de cette maladie fait l'objet de progrès réguliers.

On parle des 4 A  :

Amnésie : perte de mémoire

Agnosie : difficulté à reconnaître les objets

Apraxie : difficulté à effectuer les gestes

Aphasie : difficulté de langage

"LES DIX COMMANDEMENTS nécessaires mais non suffisants" pour la prise en charge d'un patient présentant une maladie d'ALZHEIMER  (texte tiré d'un article d'une rubrique psychologique ):

1- Dénomination du patient : "TU NE TUTOIERAS POINT"

La notion de respect est fondamentale. Chaque personne a un nom qui lui est propre et qui l'identifie et nous devons respecter cette identité en appelant la personne par son NOM.

2- Aspect physique : "TU NE NEGLIGERAS POINT"

L'apparence corporel est essentielle, non seulement pour les autres (famille, soignants...), mais aussi et surtout pour le bien-être du patient et donc l'ambiance générale. Chaque personne est habillée, coiffée (voire maquillée si la personne est coquette). Tout maintien en pyjama est à proscrire.

3- Respect des rytmes personnels : "TU NE BRUSQUERAS POINT"

Les moments des repas et de la toilette restent des instants privilégiés pour la personne. Il est important de prendre son temps et le temps nécessaire. Ce sont en effet des personnes (comme d'ailleurs toute personne âgée) qui on un temps de réaction lent. Il ne faut pas les brusquer et répéter les gestes fréquemment et simplement.

4- Autonomie : "TU NE FERAS PAS TOUT A SA PLACE"

Il faut préserver au maximum l'autonomie de la personne et le laisser faire tant qu'il peut. Cela ne doit pas empêcher de pallier leurs déficiences. ON ne doit pas arriver à la situation de "faire à la place" dès qu'une difficulté apparaît, ni à une situation de "non faire" par manque de temps par exemple. En effet dès lors que l'on fait à sa place la personne oublie très vite et ne sait plus rien faire du tout. La préservation de l'autonomie passe évidemment par les promenades, l'écoute d'une musique adaptée, le maintien de la marche.

Toilette : Il faut inciter la personne à faire certains gestes elle-même, même en cas de maladresse ou d'hésitation. Si elle ne peut pas on l'aide toujours en lui parlant clairement et en expliquant lentement chacun des gestes.

Habillage : Il faut laisser le choix des vêtements à la personne et la guider, lui laisser le temps nécessaire.

Alimentation : Le repas est un moment privilégié qui doit se passer dans le calme et la bonne humeur. Il est impératif de respecter la disposition des couverts car quand la personne prend les couverts c'est un automatisme qui s'effectue et elle n'est pas confrontée ainsi à un choix difficile. Il faut inciter la personne à manger seule. Pour tout acte il faut expliquer ce que l'on fait, décrire le repas en présentant l'assiette avec les aliments non mélangés, en expliquant le goût, la couleur...

En cas de difficultés dans la préhension des couverts utiliser une assiette creuse, les rebords aidant à attraper les aliments.

Motricité : Minimiser les obstacles, privilégier les surfaces planes, veiller aux chaussures bien adaptées.

Rééducation des sphincters : Plusieurs fois par jour, accompagner la personne aux toilettes afin de la stimuler et l'inciter.

5- Communication : "TU NE DEVALORISERAS POINT"

Communiquer avec un patient atteint de la maladie d'ALZHEIMER n'est pas simple. Celle-ci s'effectue d'une part à travers le langage oral en utilisant des mots simples, des phrases courtes, sans hésiter à répéter souvent. La communication s'effectue d'autre part en utilisant le regard et le toucher qui sont des vecteurs de messages trop souvent oubliés.

Il ne faut pas oublier de faire très attention aux propos tenus en présence des patients. Tout propos dévalorisant doit être proscrit car il risque d'être mal perç par un patient que l'on croit habituellement insensible au monde ou aux personnes environnants. Il faut éviter de le mettre en situation d'échec, mais au contraire le valoriser. Il faut essayer de montrer ou d'indiquer la "bonne solution" sans le décourager, ni insister sur les erreurs commises. A contrario, il ne faut jamais laisser une personne dans l'erreur au motif de ne pas la contrarier.

6- Conseils pratiques de prise en charge : "TU NE L'OUBLIERAS POINT"

Il ne faut pas oublier que ces personnes se rendent encore compte du monde environnant. Il ne faut donc pas arriver brusquement près d'une personne sans l'informer clairement au préalable de votre arrivée (frapper à la porte, s'annoncer clairement en citant votre nom). Lui parler ensuite calmement, clairement et toujours en se tenant bien en face d'elle.

Ne pas oublier de veiller à son confort en l'installant face à une fenêtre ou face à la télévision. Veuillez à ne pas laisser traîner d'objets dont elle pourrait faire mauvais usage (prendre dans la bouche et faire une fausse route par exemple...).

7- Les chutes : "TU PREVIENDRAS LES CHUTES"

La vigilance est essentielle. Tout objet succeptible de la faire chuter doit être écarté, l'espace dans les pièces doit être adapté, aucun meuble ou tapis ne doit créer un risque de chute. Les pièces doivent être aménagées (barre d'appui dans la salle de bain et les toilettes, etc...)

8- Attitudes à adopter en cas d'agitation : "TU CALMERAS LES CRISES D'AGITATION"

A tout état d'agitation et de comprtement il ne faut pas répondre par des gestes impulsifs, mais au contraire rester calme, patient et essayer de le calmer.

En cas d'opposition il ne faut pas insister, mais au contraire attendre un moment pour l'amener progressivement à coopérer.

9- Accueil des familles pour les patients en résidence : "TU ACCUEILLERAS LES FAMILLES"

Une attitude particulière doit être tenue avec les familles. On ne doit montrer en aucun cas un sentiment de compétition avec elles et vouloir leur faire comprendre que vous arrivez vous à faire des choses qu'elles ne pourront jamais faire !. Un savoir-faire professionnel ne remplacera jamais l'amour de l'entourage familial, tout comme la volonté de bien-faire des familles ne remplace pas le savoir faire professionnel. La conciliation des deux permet un accompagnement adéquat.

Un rôle particulier dans la déculpabilisation des familles doit petre tenu, sans pour autant vouloir les remplacer.

10- Qualités essentielles du soignant : "TU SERAS UN BON SOIGNANT"

Le dévouement est nécessaire mais pas suffisant.  Il y a un "faire" et un "savoir-faiare" et non pas seulement un "vouloir faire". L'encadrement et la formation du personnel est nécessaire. Le dossier de suivi (cahier de liaison) est important pour le patient, la famille et les autres intervenants professionnels.

Chaque soignant doit faire preuve de patience, de tolérance, de douceur, de vigilance, d'attention, de disponibilité, de compréhension.

 

 

Commentaires (6)

AGREDA NORMA
  • 1. AGREDA NORMA | 18/02/2014
Bonjour , Je suis d'origine péruvienne, j'ai eu la chance de m'occuper de deux personnes agées, les deux avec la maladie d'Alzheimer, une dame pendant 6 ans, et une autre dame pendant 4 ans, j'ai de la expérience, et avec le diplôme de Auxiliaire de vie, la patience, l'attention, et toujours à l'écoute, tout c'est bien passé, j'espére avoir la opportunité de faire un stage pour apprendre encore plus sur cette maladie...merci pour votre information..Norma
houyvet
  • 2. houyvet | 20/11/2013
merci beaucoup a la personne qui a crée ce site il est complet et m'aide beaucoup pr préparer les oraux et les écrits. Je croise les doigts car j'aimerais beaucoup etre auxiliaire de vie j'aime le contact avec les gens et j'ai envie d'etre utile a mon prochain. Je donnerais des nouvelles pour vous dire si j'ai reussi ou pas a entree a l'école. MERCI ENCORE POUR CE SITE
WOHL
  • 3. WOHL | 05/12/2012
Bonjour. J'emploie une auxilliaire de vie pour ma maman malade d'Alzheimer, 1 heure par jour car cela coûte 20 euros de l'heure. Je vois que la maladie s'aggrave et qu'il faudra un jour une aide 24h/24; Mais comment peut-on mettre une telle aide en place si le tarif est de 20 euros de l'heure??? Je suis très angoissée par l'avenir. Merci de m'aider à trouver des solutions.
Mme Wohl
Magicmaman
  • 4. Magicmaman | 02/10/2012
En tant qu auxiliaire de vie nous ne sommes pas des " soignants " mais des "aidant " en référance à ta qualité numéro 10 !
deavs
Bonjour et merci de l'intérêt que vous avez porté à mon site. Votre remarque est pertinente et justifiée, seulement vous n'avez pas du bien lire ce que j'ai notifié concernant ce texte...Il s'agit d'un texte qui ne m'appartient pas et que j'ai recopié tout ou partie, je ne PEUX DONC M'OCTROYER LE DROIT de MODIFIER ce texte qui n'est pas ma propriété. Bien à vous Martine PIZZATO - La responsable
BOYER-FOURNIE
  • 5. BOYER-FOURNIE | 27/03/2012
Excellente recommandation. J'emploie actuellement 2 auxiliaires de vie 24h/24 pour ma maman...j'en cherche une qui a vos compétences et professionnalisme car une assistante doit se faire opérer ...
Il y a de très bonnes remarques...très vraies. Patience, tolérance, douceur et vigilance sont les maîtres mots...Bravo !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/10/2018