VAE DEAES Modèle LIVRET 2 Accompagnement à la vie à domicile.

Un modèle pour vous aider à rédiger votre livre LIVRET 2 VAE DEAES spécialité "ACCOMPAGNEMENT A LA VIE A DOMICILE". Ce document est à titre purement indicatif et ne doit servir qu'à vous aider à bien comprendre ce qui est attendu dans chaque domaine de compétence et vous éviter les hors-sujets. DOCUMENT A TELECHARGER.

Plus d'informations

15,00€ TTC

Cliquer sur "SUGGESTIONS"  (juste au-dessus) pour acheter le MODELE RELIE envoyé par LA POSTE

MODELE DE LIVRET 2 DEAES

SPECIALITE : ACCOMPAGNEMENT A LA VIE A DOMICILE

 Pour un paiement rapide en un clicACHETER

En choisissant ce mode de paiement votre commande vous sera adressée par mail "secretaire06@orange.fr"

sous 48 heures.

Pour pouvoir la TELECHARGER IMMEDIATEMENT choisissez "AJOUTER AU PANIER" et créez votre compte.

Ce document est conçu pour vous montrer ce qui est attendu pour chacun des 4 domaines de compétences de ce livret 2.

Les situations décrites ne doivent en aucun cas être copiées. La copie de ces modèles est motif de non validation par le jury. Vous êtes responsable de vos actes.

Votre livret doit être le reflet de votre propre expérience professionnelle.

Nous vous souhaitons bonne chance pour cette validation.

Un court extrait :

4.1. – Expérience en rapport avec le domaine de compétence 1 du DEAES spécialité accompagnement de la vie à domicile

Se positionner comme professionnel dans le champ de l’action sociale

Compétences SOCLE

Compétences attendues :

  • Identifier le cadre de son intervention pour se situer en tant que professionnel
  • Prendre en compte les dimensions éthiques et déontologiques de son intervention
  • Mobiliser les connaissances théoriques et pratiques pour se positionner dans le projet de la personne

 

Spécialité VIE A DOMICILE

Compétences attendues :

  • Identifier la spécificité du cadre légal, les principaux dispositifs, les réseaux et les acteurs du contexte de l’intervention à domicile
  • Identifier le besoin de compensation spécifique lié aux situations rencontrées dans le champ de la vie à domicile

 

Décrivez en l’explicitant, le(s) type(s) de structure(s) (établissement, service etc…) dans lesquels vous avez exercé ; précisez la mission de ces structures et les caractéristiques des publics qui y sont accompagnés.

Association d’aide à domicile :

Je travaille depuis 10 ans dans une association d’aide à domicile (vous citerez le nom) en qualité d’aide à domicile. C’est une association privée à but non lucratif (loi 1901) qui a été créée en 1999.

Sa mission est l’aide et l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie ou des familles dans les actes de la vie quotidienne.

Elle propose différents services :

- entretien du logement, repassage, courses, accompagnement à l’extérieur (promenade ou rendez-vous), préparation des repas, aide au repas, aide à la toilette, aide administrative, garde de nuit.

Elle propose également un service de téléassistance.

L’équipe :

L’association est gérée par un conseil d’administration :

-  Une présidente, une vice-présidente et un trésorier.

Le personnel : (ne jamais citer de noms propres – respect de l’anonymat)

- Une secrétaire : gestion des courriers, standard téléphonique, accueil.

- Une responsable de secteur : Elle fait la première visite chez l’usager, met en place le plan d’aide, assure les visites régulières chez l’usager pour évaluer les besoins. Elle assure la gestion des plannings.

- Des aides ménagères : entretien du cadre de vie, entretien du linge et courses, préparation des repas.

- Des auxiliaires de vie sociales (diplômées DEAMP) : entretien du cadre de vie et du linge, courses, préparation des repas et aide au repas, transferts, aide à la toilette, aide au lever et au coucher, habillage et déshabillage, accompagnement aux sorties soit de loisirs ou pour des rendez-vous médicaux, maintien du lien social et de la vie citoyenne, préservation de l’autonomie, aide à la communication.

L’association dispose de deux modes d’interventions :

  • Mode prestataire : Les aides à domiciles et AVS sont salariés de l’association qui les envoie chez les usagers.

Convention collective : Convention collective nationale de la branche de l'aide, de l'accompagnement, des soins et des services à domicile

  • Mode mandataire : L’usager est l’employeur direct de l’intervenant à domicile. Il confie la gestion administrative à l’association sous forme de « mandat ».

Convention Collective « Particulier-Employeur ».

J’ai rencontrés des publics différents :

- personnes âgées et/ou malades, personnes souffrant de troubles neurodégénératifs (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson), des personnes malentendantes ou avec des problèmes de vue (DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge).

- personnes en situation de handicap (conséquences d’AVC, d’accidents, sclérose en plaque, arthrose etc.)

- retour d’hospitalisation suite à fracture ou chirurgie, ou personnes atteintes de cancer et soignées par chimiothérapie.

- aide aux familles

 

Travail en particulier-employeur :

J’ai travaillé chez Mme X (ne jamais nommer les personnes afin de respecter l’anonymat).

J’intervenais en qualité d’aide à domicile 5 jours par semaine du lundi au vendredi de 9h à 14h et de 18h à 19h30.

Le relai était pris par la famille le week-end.

J’étais salariée de Mme N et réglée en CESU (Chèque Emploi Service Universel).

Mme N est âgée de 89 ans et atteinte de la maladie de Parkinson depuis 6 ans et devenait de plus en plus dépendante au fil des années.

Mes interventions consistaient le matin à l’aider à faire sa toilette, l’entretien de son logement, la préparation du repas et l’aide au repas.

Une « dame de compagnie » venait l’après-midi après la sieste de Mme N pour lui tenir compagnie ou sortir un peu à l’extérieur.

Le soir je revenais une heure pour la préparation du diner, l’aide au repas et la mise en tenue de nuit. Sa fille était là pour l’aider à se coucher.

Elle est devenue trop dépendante et elle a dû intégrer une maison de retraite.

----------

J’ai travaillé chez Mme U, âgée de 72 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé.

J’intervenais 4 jours par semaine de 10h à 19h pour le ménage, le repassage, la préparation du repas et l’aide à la prise du repas et je l’installais pour sa sieste. La toilette était effectuée par une infirmière.

L’après-midi après sa sieste je l’accompagnais pour qu’elle marche un peu à l’extérieur ou dans le grand jardin de sa propriété.

Puis je la stimulais par différentes activités et le soir je lui préparais son repas, l’aidais à le prendre en attendant la garde de nuit.

 

A partir de deux exemples au moins, décrivez les symptômes des pathologies, handicaps et déficiences des personnes auprès desquelles vous exercez ou avez exercé.

Vous indiquerez, sur la base de votre expérience professionnelle et en illustrant concrètement vos propos, quelles sont les incidences de ces pathologies, handicaps, perte d’autonomie, et déficiences dans leur vie quotidienne et sociale.

Décrivez brièvement une situation concrète au cours de laquelle vous avez été amené à faire des choix pour la personne accompagnée ; quels sont les principes auxquels vous avez fait appel pour vous guider dans cette situation ?

 

Exemple 1 :

J’interviens en « particulier employeur » chez Mme N, âgée de 89, atteinte de la maladie de Parkinson.

Maladie de Parkinson : maladie neurodégénérative, chronique et évolutive (dégénérescence des plaques de dopamine dans le cerveau).

Symptômes :

Rigidité des muscles (hypertonie), tremblements au repos ou lors d’un état de stress, difficultés d’élocution, de déglutition, difficulté dans la motricité.

Incidences dans la vie quotidienne :

Mme N se déplace avec beaucoup de difficulté à l’aide de son déambulateur. Elle fait parfois des « blocages » et je dois alors la stimuler pour qu’elle reprenne sa marche. Mme N. a conservé toutes ses facultés mentales mais s’exprime avec de plus en plus de difficulté. Elle porte des protections par sécurité et pour la nuit, mais sais me faire comprendre lorsqu’elle souhaite aller aux toilettes.

Elle a besoin d’une aide pour les actes de la vie quotidienne :

  • Une infirmière passe pour la toilette tous les jours.
  • J’interviens pour les courses, l’entretien du logement, la préparation et l’aide aux repas car Mme N. a de plus en plus de difficultés à manger seule. Elle commence à manger seule mais se fatigue rapidement et elle n’arrive plus à porter la fourchette ou cuillère à sa bouche et les efforts qu’elle fait l’épuisent, la mette en situation d’échec, elle stresse et commence alors à trembler. Mme N est une personne forte de caractère, elle a du mal à accepter sa maladie et les handicaps liés et au début elle acceptait difficilement mon aide pour manger. J’ai réussi petit à petit à lui faire accepter que je l’aide.

 

Incidences dans sa vie sociale :

Mme N s’isole de plus en plus. Ses difficultés d’élocution et de mobilité en sont les principales causes. Elle habite un appartement au deuxième étage sans ascenseur. Depuis 6 mois elle ne peut plus descendre ces étages, ce qui l’a profondément fait souffrir moralement au début. Elle me disait « se sentir emprisonnée dans sa maison ».

Les visites de ses amis se font de plus en plus rares car elles ont du mal à la comprendre et l’échange est difficile, d’ailleurs Mme N n’a plus très envie de rencontrer d’autres personnes, elle se sent trop diminuée et n’aime pas l’image qu’elle donne.

Elle a été commerçante toute sa vie dans son quartier et a du mal à accepter son handicap grandissant.

Elle accepte les intervenants professionnels avec beaucoup plus de facilité sachant qu’ils sont là pour l’aider : infirmière, aide-ménagère, kiné, orthophoniste.

Sa fille est très présente et lui apporte beaucoup.

 

Choix d’une chaise roulante pour Mme N :

Mme N. avait de plus en plus de difficultés à se déplacer même avec mon aide et son déambulateur, elle avait des pertes d’équilibres et a fait de nombreuses chutes même en ma présence. Elle était assez forte et je ne pouvais pas pu la retenir alors je l’accompagnais dans sa chute. Il me fallait aller à chaque fois chercher du secours chez un voisin car je ne pouvais pas le relever toute seule. Mme N. s’en voulait à chaque fois. Je lui ai expliqué que pour sa sécurité il serait préférable d’avoir une petite chaise roulante pour les déplacements dans la maison. Mme N. m’a répondu qu’elle ne voulait pas de fauteuil roulant ! Elle était en colère. J’ai parfaitement compris sa réaction, être en fauteuil roulant lui donnait l’image de quelqu’un d’encore plus handicapé et elle ne voulait pas qu’on la voit dans un fauteuil roulant.

Je lui ai dit qu’une chute un jour pourrait être plus grave et qu’elle pourrait se casser un membre et devrait aller à l’hôpital. Elle me regardait alors en fronçant les sourcils sans me répondre.

Finalement j’ai insisté auprès de sa fille pour qu’elle fasse l’acquisition d’une petite chaise roulante, avec des petites roues, ce qui ressemblait moins à un fauteuil avec ses grandes roues. Sa fille a tout de suite adoptée mon choix et a fait rentrer rapidement la chaise.

Mme N. a refusé de s’y asseoir durant deux semaines, puis elle a finalement accepté un matin que j’installe dans cette chaise pour aller jusqu’aux toilettes qui étaient tout au fond d’un long couloir. Tout s’est bien passé, j’ai dédramatisé la situation en prenant les choses avec légèreté, et au fil du temps le choix de cette chaise a été complètement adoptée par Mme N.

Cela ne l’empêche pas de marcher avec mon aide et son déambulateur sur de très courtes distances dans l’appartement ou lorsque le kiné est présent, mais cette chaise apporte une grande sécurité.

Et la suite dans le livret que nous vous proposons.

rédaction vae livret 2 deaes modèle accompagnement à la vie à domicile;

Commentaires (3)

Alouche
  • 1. Alouche | 12/11/2018
Bonjour Je rédige mon livret 2 pour la Vae du diplôme d'État d'accompagnement educatif et social.
Je souhaiterai avoir des exemples rédigés des différents sujets.
Merci.
Cordialement.
M.alouche
deaes
Bonjour, Vous avez des modèles sur notre site : https://www.formation-deaes-vae.com/boutique/deaes-modele-dpp-df2/deaes-modeles-df2-df3-df4.html Faites un copier-coller de ce lien dans votre navigateur. Cordialement.
Roselaure Michel
  • 2. Roselaure Michel | 26/11/2017
Je travail depuis Plus 10 ans en aide a domicile. Entrain de préparer mon vae en DEaes . J’aimerais avoir le livret 2

Ajouter un commentaire