DEAES : SOCLE COMMUN DF2 Condensé des cours

Un condensé des cours du DF2 ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL pour vous aider à préparer votre DPP (Dossier de Pratique professionnelle). Cliquez sur "DETAILS" pour voir le sommaire et lire un extrait.

Plus d'informations

6,00€ TTC

En choisissant ce mode de paiement votre commande vous sera adressée par mail "secretaire06@orange.fr"

sous un délai de 48 heures.

Pour pouvoir la TELECHARGER IMMEDIATEMENT choisissez "AJOUTER AU PANIER" et créez votre compte.

Le condensé que nous vous proposons va vous aider efficacement pour préparer votre DDP (Dossier de pratique professionnelle).

Un moyen utile pour ne pas vous retrouver noyé sous les informations. 

Vous trouverez de nombreux liens interactifs vers internet pour plus d'informations sur différents sujets.

Vous pouvez modifier ce FICHIER WORD comme vous le souhaitez : surligner, enlever ou rajouter des informations pour en faire VOTRE PROPRE FICHIER REVISION !

 

DF2 : ACCOMPAGNER LA PERSONNE AU QUOTIDIEN ET DANS LA PROXIMITE.

SOMMAIRE

PREMIERE PARTIE : LES TEMPS CLEFS DU QUOTIDIEN

INTRODUCTION :

Les dimensions affectives, éducatives, sociales et culturelles d’un accompagnement.

  1. Le lever
  2. La toilette (au lavabo, au lit, la douche et les soins annexes)
  3. L’habillage
  4. Le repas
  5. Le coucher et le sommeil

 

DEUXIEME PARTIE : L’ERGONOMIE

  1. L’aide aux déplacements et transferts
  2. Les aides techniques

 

TROISIEME PARTIE : LES BESOINS FONDAMENTAUX

  1. Les 14 besoins fondamentaux (Virginia Henderson)
  2. Les besoins fondamentaux : PYRAMIDE DE MASLOW
  3. La grille AGGIR
  4. Le GERONTE
  5. La DDA (Démarche D’Action)
  6. Les paramètres de surveillance de la santé
  7. L’aide à la prise des médicaments
  8. Evaluer la douleur

 

QUATRIEME PARTIE : LA COMMUNICATION

  1. Les différents modes de communication
  2. L’écoute selon Karl ROGERS et PORTER.

 

CINQUIEME PARTIE : LES LOIS RELATIVES A LA SANTE

  1. Les droits de la personne hospitalisée
  2. Les droits du mineur hospitalisé

 

Comme vous l’aurez compris ce DF est consacré à l’accompagnement dans les actes du quotidien. Dans votre accompagnement, que vous soyez en structure ou au domicile, vous allez aider des personnes dépendantes (âgées et/ou handicapées) de tous âges.

Vous devrez faire des gestes précis, avoir une communication adaptée, prendre soin de la personne à travers ces actes. Vous devez pour cela apprendre ces gestes, savoir évaluer les besoins de la personne pour adapter votre aide. Vous devrez maîtriser des techniques pour vous sentir à l’aise et mettre la personne en confiance.

Un extrait :

TROISIEME PARTIE : LES BESOINS FONDAMENTAUX

  1. Les 14 besoins fondamentaux (Virginia Henderson)

Ce système est le plus utilisé par les professionnels. D’après Virginia Henderson, l’état de santé d’une personne résulte de la satisfaction de ces 14 besoins. Il est donc facile de faire un tableau indiquant quels besoins sont satisfaits ou insatisfaits et ainsi évaluer les besoins de la personne. Vous pourrez y ajouter une colonne pour votre DOSSIER DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE s’intitulant « Rôle de l’AES » et vous y indiquerez ce que vous faites.

L’évaluation des besoins et les réponses possibles selon les situations :

Besoins

Satisfait

 

Insatisfait

Détailler selon la situation :

Rôle de l’AES

Respirer

Besoin satisfait

N’as pas de problème respiratoire.

 

 

Apnée du sommeil

Besoin d’un aérosol

Ventilation assistée

Aérer les pièces...

Stimuler la personne à avoir des activités (sorties ou gym douce) pour conserver une bonne condition physique et une bonne respiration.

Boire et manger

Mange seul(e) et s’hydrate normalement.

N’a pas de régime.

Aide à l’installation

Besoin de stimulation

Besoin d’aide totale ou partielle

Aide technique (sonde alimentaire)

Stimuler la personne à manger et à boire. Prendre en compte ses goûts et envies.

Respecter les régimes et les apports caloriques, faire des repas équilibrés.

Eliminer

Transit normal Urine normales Pas d’incontinence

Prend des laxatifs

Diarrhée ou constipation

Incontinence

L’installer régulièrement sur les toilettes, veiller à l’hygiène et mettre des protections adaptées.

Veiller à une bonne hygiène alimentaire.

Se mouvoir et maintenir une bonne posture

Se déplace seul

Aime les sorties à l’extérieur (parc, magasin)

Besoin d’aide (canne, déambulateur, fauteuil roulant ou aide humaine)

Besoin de l’aide de 2 personnes

Reste alité en permanence

Veiller à la sécurité de l’environnement.

Aider et accompagner la personne.

Marcher, avoir une activité, c’est aussi bon pour l’organisme.

Dormir et se reposer

Dort bien.

Aime faire une sieste.

Dort toujours sur le dos.

 

Prend des somnifères

Réveils fréquents ou se réveille très tôt

Nombreuses insomnies

Veiller à préparer le coucher dans des conditions favorables.

Rassurer les angoisses.

Se vêtir et se dévêtir

N’a pas besoin d’aide.

A certaines habitudes vestimentaires : toujours lui mettre un tee-shirt sous sa chemise ou son pull.

 

 

 

Besoin de conseil

Besoin de surveillance

Ne sais plus choisir ses vêtements

Besoins d’aide totale ou partielle.

Stimuler la personne dans les gestes, l’aider à choisir ses vêtements en fonction de la température.

Maintenir la température du corps dans les limites de la normale.

S’habille en fonction de la température ambiante.

 

Ne sais pas adapter ses vêtements à la température ambiante

Besoin de l’aide d’une tierce personne

 

Vêtir la personne selon la température ambiante et extérieure si sortie.

Veillez à une bonne température des pièces.

Etre propre, soigné et protéger ses téguments (peau, ongles, cheveux).

N’a pas besoin d’aide.

Ou fait sa toilette seule tous les matins.

 

Besoin de stimulation pour se laver et peut y arriver.

Besoins d’aide pour certaines parties du corps.

Besoin d’aide totale.

Stimuler la personne. Verbaliser mes gestes si je dois l’aider.

Eviter les dangers

Ils peuvent être d’ordre physique, physiologiques mais aussi psychologiques.

Consciente des dangers

 

Confus et désorienté en permanence ou par moment seulement.

 

 

 

 

Veuillez à laisser l’environnement libre pour la circulation en évitant les risques de chutes.

Mettre la barrière de sécurité du lit le soir.

Inciter la personne à prendre rendez-vous avec son médecin pour prévenir les risques (prise de sang, contrôle de la tension...)

L’inciter à parler de son problème ou lui proposer de se faire aider par un professionnel.

Etre à l’écoute et observer.

Communiquer avec ses semblables.

Cela englobe la communication verbale, mais aussi par le toucher, vue, l’ouïe.

Pas de problème, discute volontiers aves les autres résidents ou le personnel.

 

Difficultés d’élocution

Besoin d’aides techniques : ardoise, pictogrammes...

Ne sait plus s’exprimer.

Refuse de parler.

S’isole car elle est malentendante.

S’isole, souffre de DMLA.

Stimuler les sorties, les activités de mémoire, culturelles, lecture, cinéma, expositions.

Maintenir le lien social.

Adapter les activités en fonction des handicaps (problèmes d’audition, de vue).

Agir selon ses croyances est ses valeurs.

D’origine étrangère, elle est musulmane. Porte le foulard et ne mange pas de porc.

Ou est catholique et aime assister à la messe dans le lieu de culte de la résidence.

Ou aime regarder la messe à la télévision le dimanche.

Originaire d’un pays étranger.

Difficulté d’adaptation à la vie collective.

Demande une assistance spirituelle.

Respecter les croyances, mode de vie, valeurs (amitiés, passions, famille) quel que soit la culture de la personne, son origine.

Respecter la dignité de la personne, si elle ne sait plus faire certaines choses correctement, ne pas la dévaloriser, la laisser faire seule si elle peut faire d’une manière qui peut paraître anormal (manger en bavant et se salir beaucoup par exemple).

S’occuper en vue de se réaliser

Besoin satisfait

Aime regarder les jeux de chiffres ou de lettres à la télévision.

Aime participer aux ateliers artistiques (peinture)

Triste, anxieux, angoissé, opposant, se désintéresse de tout, sentiment d’inutilité, dépressif.

Stimuler la personne pour lui faire faire des activités où elle se sentira utile (aider à préparer des légumes, faire une liste de courses, la stimuler à faire partie d’un groupe (club) qui proposent des activités culturelles, des sorties en bus...

Se récréer, se divertir (faire une activité procurant du plaisir)

Besoin satisfait

Aime regarder la télévision, lire, tricoter...

Aime participer aux animations chants, jeux de société.

Désintérêt pour toutes les activités créatives ou artistiques.

Difficultés à se concentrer sur les activités manuelles.

Incapacité de faire des activités créatives.

Refus de faire des activités.

Stimuler la personne dans des activités qu’elle a aimées ou aime encore faire : tricot pour les petits enfants ou pour elle-même, jeux de société (club de scrabble, de cartes, loto)

Faire du petit jardinage, dessin, peinture...

Apprendre

Ce n’est pas que dans le sens « scolaire », mais dans le but de se sentir en vie au travers des émotions, ou développer son aptitude à connaître de nouvelles choses.

Besoin satisfait

Aime qu’on lui lise le journal, aime se tenir informé de l’actualité et regarde les informations télévisées.

Besoin de stimulation mais peut faire preuve de réflexion.

Apathique, résigné, refus de tout, dépressif, s’isole.

Stimuler la personne à parler suite à un moment heureux (mariage ou naissance) pour lui faire voir tout ce qui peut en découler pour elle. La joie de voir les petits enfants par exemple.

Suite à une grande douleur, essayer de verbaliser avec la personne pour l’aide à avancer et l’aider à continuer à vivre malgré cette douleur. Cela aussi est un « apprentissage ».

 

  1. Les besoins fondamentaux : PYRAMIDE DE MALOW

 

Comme dans les 14 besoins de V. Henderson, l’être humain cherche en premier lieu à satisfaire ses besoins physiologiques. La pyramide de MASLOW représente ses besoins en 5 CATEGORIES. Il convient de lire cette pyramide du BAS vers le HAUT.

L’analyse de cette pyramide se fait ainsi :

Les besoins physiologiques sont indispensables à la survie d’une personne : manger, boire, dormir, respirer, éliminer, se vêtir...

La sécurité (ou la protection) sont importantes pour l’être humain : pour un bon équilibre psychologique et physiologique, il a besoin d’être en bonne santé, d’avoir un toit, un emploi, de se sentir dans une situation stable.

Les besoins sociaux ont une grande place dans le vie d’un individu. L’amour, la famille, l’amitié, une vie sociale à travers un travail. Il a besoin d’appartenir à un groupe (familial, amical, professionnel...).

L’estime de soi et des autres : L’être humain a besoin de se sentir « considéré » pour ce qu’il fait, pour ces qualités, encouragé pour progresser dans ce qu’il fait. Cette valorisation va lui donner confiance en lui.

- Et enfin l’accomplissement personnel qui est l’aboutissement de ses actes. La capacité à maîtriser ses sentiments pour progresser en acceptant aussi les conseils des autres. S’intéresser à la vie sociale. Pouvoir se retrouver seul face à soi-même et se poser des questions. Rechercher de nouvelles expériences et de nouveaux savoirs. Enfin s’accepter tel qu’on est.

Ces deux façons d’analyser les 14 besoins fondamentaux auront des orientations différentes :

- Les 14 besoins de Virginia HENDERSON est plus utilisé pour évaluer un état de santé physique et psychologique. L’AES repèrera ainsi les capacités et incapacités de la personne pour définir un objectif d’accompagnement par rapport à son autonomie ou à sa dépendance pour chacun des 14 besoins.

- Les 5 besoins selon MASLOW sont plus orientés sur la pensée que l’on a d’une personne. L’AES se servira de cette pyramide pour réfléchir à son accompagnement dans sa globalité en tenant compte des 5 dimensions.

L’autonomie : C’est la capacité à définir ce qui est bien pour soi. L’autonomie n’est pas forcément le contraire de la dépendance.

Par exemple une personne qui a toute sa tête, peut être dans un fauteuil roulant. Elle est donc autonome puisqu’elle est apte à penser ce qu’elle veut, ce qui est bon pour elle, mais dépendante physiquement puisqu’elle ne peut plus marcher.

La dépendance est de 2 types :

- dépendance à une aide technique ou chimique

- dépendance à une aide humaine

  1. La grille AGGIR (Autonomie-Gérontologie-Groupe Iso Ressources)

La grille AGGIR sert à évaluer le degré de perte d'autonomie ou de dépendance physique et psychique des demandeurs de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Elle repose sur 6 niveaux.

Seuls les groupes 1 à 4 permettent l'attribution de l'APA. A chaque groupe correspond également un montant plafonné de l'APA.

Les groupes 5 et 6 peuvent obtenir une aide-ménagère. Cette grille fait l’objet d’une réévaluation régulière.

A chaque groupe correspond également un montant plafonné de l'APA.

 

Groupe

Description de l'état de la personne âgée

1

Confinement au lit ou au fauteuil. Fonctions mentales gravement altérées et nécessitant une présence indispensable et continue d'intervenants.

2

Confinement au lit ou au fauteuil. Fonctions intellectuelles pas totalement altérées. Etat exigeant une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante. 
Concerne également les personnes âgées dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui ont conservé leurs capacités de déplacement.

3

Autonomie mentale conservée. Autonomie locomotrice partiellement conservée. Besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d'une aide pour l'autonomie corporelle.

4

Personnes n'assumant pas seules leurs transferts mais pouvant, une fois levées, se déplacer à l'intérieur de leur logement. Besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette ou l'habillage. 
Concerne également les personnes sans problème locomoteur mais ayant besoin d'une aide pour les activités corporelles et leurs repas.

5

Besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.

6

Personnes âgées sans perte d'autonomie pour les actes essentiels de la vie courante.


etc.

 

 

df2 DC2 dpp deaes

Ajouter un commentaire